Hitman, Les coulisses du manga, T.2 – Kouji Seo

Auteur : Kouji Seo
Éditions : Pika
Genre : Manga / Shōnen
Année de publication : 2020
 

Synopsis :

Après avoir remporté la première place ex æquo du concours des nouveaux auteurs du Shônen Magazine, Ryûnosuke et Tsubasa se préparent pour la publication de leur premier one-shot… La jeune fille se confie sur son enfance malheureuse auprès de Ryûnosuke, ce qui les rapproche. Dans le même temps, une compétition aux enjeux importants s’installe entre Asama et le jeune éditeur impulsif, ce qui fait monter la tension au sein de la rédaction…

Capture d’écran 2021-01-29 à 13.34.35

Je vais être honnête avec vous. Si j’ai acheté les premiers tomes de cette série, c’est principalement pour deux raisons : 

  1. Toutes les anciennes séries de Kouji Seo sont en rupture. Je préfère être prudent afin de ne pas avoir à débourser 80€ par tome dans quelques années (raison pour laquelle je n’ai jamais terminé A town where you livre du même auteur). Cette démarche n’est pas commerciale et je me sépare un jour de cette série, ce sera au dessous du prix du neuf quoi qu’il arrive.
  2. Manga Indigo est un YouTubeur que j’ai découvert pendant le premier confinement de 2020. Malheureusement, ce dernier n’hésitait pas à critiquer vigoureusement les livres reçus en Service Presse, mais aussi à complimenter certains maisons d’éditions (Pika et Kurokawa principalement) pour ensuite les dézinguer derrière. Comme ce fut le cas pour ce premier tome de Hitman qu’il a adoré sur sa chaîne, mais détesté sur d’autres plateformes où il n’hésitait pas à dire « Je dis que j’aime comme ça, j’ai les tomes gratuitement…). Bref, cela m’a poussé à découvrir cette série et m’en faire mon propre opinion.

Capture d’écran 2021-01-29 à 13.45.01

Manga au design et à l’histoire réalistesHitman,- Les coulisses de manga est une œuvre de fiction sur le monde de l’édition du manga au Japon. Dès les premières pages, l’auteur nous plonge dans l’envers du décor d’un magazine de publication de mangas, et pas l’un des moindres puisqu’il s’agit du Weekly Shônen Magazine dans lequel est publié son propre manga ! C’est également dans ce magazine qu’ont été publiés des mangas très célèbres tels que Fairy TailEdens Zero ou UQ Holder! et Fûka !

Dans le mot d’auteur présent sur le rabat du tome 1 de Hitman, Les coulisses du manga, Kouji Seo écrit ces mots « pour ma neuvième série à paraître, j’ai finalement décidé d’explorer le monde du manga. Durant mes 23 années de mangaka, j’ai eu l’occasion de vivre et d’avoir de nombreuses expériences, alors j’espère qu’à travers cette nouvelle œuvre, je parviendrai au moins à en partager une petite part avec vous. Car après tout, ce n’est presque pas de la fiction. »

Ainsi Kouji Seo s’inspire de son expérience et de son vécu pour nous livrer les dessous d’un monde exigeant et sans pitié : celui de l’édition manga. L’auteur nous offre toute une galerie de personnages hauts en couleur et en caractère. Du jeune éditeur enthousiaste à l’autre blasé aux scores de ventes impressionnants en passant par celuiqui soutient ses auteurs de façon inconditionnelle ; de la jeune auteure en devenir qui est prête à tous les sacrifices pour percer dans le milieu au mangaka confirmé crâneur et antipathique… Kouji Seo brosse un portrait (presque) sans fard d’un univers (presque) impitoyable où le désir de tous est de publier le meilleur manga ! Une vraie bataille de tous les instants pour faire de leurs jeunes auteurs le futur mangaka numéro 1 de demain !

Pika

Capture d’écran 2021-01-29 à 13.44.21

Je viens de passer un très bon moment aux côtés des personnages. Contrairement à de nombreuses chroniques qui circulent actuellement sur la toile, j’ai pris conscience que cette série n’a pas vraiment pour ambition de nous proposer les coulisses de publication d’un manga. Cet aspect est, en effet, abordé en long et en large, mais Kouji Seo semble être nettement plus intéressant en la proposition d’une romance très mal dissimulée. 

L’analogie réalisée entre le manga réalisé par l’héroïne et la série en elle-même est stupéfiant, atypique et relativement bien fait. Le mangaka nous donne l’impression d’être en train de suivre une série dans laquelle les personnages jouent dans une autre série. Autant cela peut être déstabilisant dans un premier temps, je suis parvenu à rapidement oublier la thématique mise en avant par les éditions Pika, à savoir les coulisses du manga. Cet aspect du mange ne m’intéresse pas vraiment, surtout qu’il se base sur d’autres valeurs que dans le premier volume. Si cette série s’était limitée à ces dernières, je n’aurais pas poursuivi l’aventure. Toutefois, le fait de créer de l’ambiguïté émotionnelle entre la jeune héroïne et son éditeur apporte une fraîcheur qui été, déjà, essentielle pour sauver une série qui allait droit dans le mur.

Petite déception au niveau des dessins, nettement moins « précis » et aboutis que dans le premier volume. Le fait d’être publié hebdomadairement implique, comme souvent, à une baisse de régime du mangaka qui se contente d’aller à l’essentiel. Quand l’intrigue est suffisamment forte, cela suffit. La suite de cette série permettra de répondre à la question de savoir si l’intrigue vaut assez le coup pour délaisser l’aspect visuel du manga.

Ma note pour cette lecture : 16/20 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.