Aria – The Masterpiece, T.1 – Kozue Amano

Auteur : Kozue Amano
Éditions : Ki-oon
Genre : Manga / Shōnen
Année de publication : 2020
 

Synopsis :

Au XXIVe siècle, la planète Mars a été terraformée sur le modèle de Venise. Elle abrite maintenant une magnifique cité bâtie sur les eaux, où les canaux jouent le rôle de routes et les bateliers celui de guides incontournables pour naviguer dans les méandres de cette ville au charme légendaire…

Akari, terrienne d’origine, réalise un rêve d’enfance quand elle débarque à Néo-Venise afin de commencer son apprentissage du métier d’ondine, qui fera d’elle une professionnelle de la gondole. Pour cela, elle entre chez ARIA, une société tenue par… un chat doué d’intelligence ! L’unique employée, la belle et douce Alicia, sera son mentor et sa protectrice dans ce monde dont Akari a tout à apprendre…

La série phénomène qui a rendu célèbre Kozue Amano (Amanchu !) est enfin de retour dans une édition somptueuse aux couvertures et pages couleur inédites qui ravira les fans comme les nouveaux venus ! ARIA The Masterpiece vous fera voguer dans une Venise imaginaire empreinte de mystère, futuriste et nostalgique à la fois… Prenez un grand bol d’air avec cette chronique d’un quotidien atypique et plein de fraîcheur !

Capture d’écran 2020-12-05 à 21.43.58

C’est avec une joie non dissimulée que Ki-oon vous annonce l’arrivée dans son catalogue d’ARIA The Masterpiece, un petit bijou de la fantasy onirique signée par la talentueuse Kozue AMANO (Amanchu !) !

ARIA The Masterpiece rassemble les titres Aria et Aqua – le prologue de la série – et nous entraîne dans le quotidien d’une jeune batelière apprenant à manœuvrer sa gondole le long des canaux de Néo-Venise, créée sur le même modèle que la célèbre ville italienne, mais située sur une planète Mars terraformée !

Kozue AMANO a un véritable talent pour développer des mangas tranche de vie, empreints d’onirisme. Ici plus que jamais, à travers les décors pittoresques de Venise et le design des transports aériens futuristes dignes de Jules Verne, on se laisse aller à la rêverie, perdus entre le réel et le merveilleux…

Pour faire honneur aux décors travaillés, aux magnifiques chara-designs des personnages ainsi qu’aux belles pages couleur que nous offre la mangaka, c’est la version de luxe de la série qui viendra embellir vos étagères. Ainsi, c’est en volumes doubles et en grand format, que vous pourrez vous plonger dans cette œuvre poétique et suivre Akari l’apprentie gondolière, une jeune femme pleine d’optimisme et de joie de vivre !

À noter que le tirage des volumes sera limité et que les 7 superbes tomes que comptera ARIA The Masterpiece ne seront pas forcément réimprimés en cas de rupture de stock. Bref, vous l’attendiez ? Pas d’excuses, foncez !

Capture d’écran 2020-12-05 à 21.44.49

Ce que je remarque immédiatement, c’est le manque d’informations des éditions Ki-Oon. Quand j’ai découvert ce magnifique ouvrage en librairie, j’avais l’impression d’avoir mis la main sur une série au nom d’Aria – Masterpiece. A aucun endroit dans ce premier tome, il n’est indiqué qu’il s’agit de la réédition d’une oeuvre abandonnée après 7 tomes en 2009 ! « Pire » encore, cet ouvrage n’est autre que l’intégrale de la série Aqua, publiée en 2006 et 2007 par les éditions Kami (ME disparue en 2010). Beaucoup ne comprendront pas mon mécontentement, mais je suis favorable à une transparence totale et j’aurais préféré qu’il soit clairement indiqué ces précisions qui m’ont manquées.

PLANCHE_1(1)

Excepté ces petites cachoteries, je viens de passer l’un de mes plus beaux moments avec un livre depuis le début de cette année. Il m’a suffit, en effet, de quelques pages seulement pour m’immerger totalement dans un monde que j’aurais tellement aimé connaître. L’utilisation du conditionnel passé s’explique par la plausibilité de l’avenir proposé par Kozue Amano. Il ne m’est, en effet, même pas venu une seule fois à l’esprit que l’univers de la mangaka était une pure invention.

Pour ceux qui me lisent régulièrement doivent être lassé de m’entendre me demander : « Et si c’était vrai ? » En résumé, si je me pose cette question, c’est très bon signe. En ce qui concerne le premier volume de Aria – The Masterpiece (et donc de l’intégrale de la série Aquia), la question ne se pose même pas tant l’immersion est tant inattendue que totale. J’aurais été incapable de m’imaginer apprécier une oeuvre de science-fiction qui est loin d’être mon genre de prédilection.

image_2020-12-05_220243

Je me suis également laissé emporter par la légèreté de l’intrigue. Cette dernière peut paraître banale – une jeune fille débarque sur Mars pour devenir Ondine (gondolier) – mais recèle de moments et paysages magiques que l’on prend plaisir à savourer grâce au grand format de l’ouvrage et de la qualité de l’objet-livre. Les éditions Ki-oon se sont données du mal pour proposer une oeuvre exceptionnelle dans le format qu’elle méritait d’obtenir.

image_2020-12-05_220909

Malgré l’invitation, un peu prétentieuse, des éditions Ki-oon de rapidement se procurer cette série avant de possibles ruptures de stocks (sans aucune garantie de réimpressions), je vous convie, avec sincèrement, à vous lancer dans cette aventure qui vous procurera de belles émotions, mais surtout de nombreux regrets quant à être né trop tôt !

image_2020-12-05_221224

Ma note pour cette lecture : 20/20 Coup de Coeur 💖 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.