Lady Helen, tome 1 : Le Club des Mauvais Jours – Alison Goodman

Auteure : Alison Goodman
Éditions : Gallimard Jeunesse
Genre : Jeunesse / Historique / Fantasy
Année de publication : 2016
 

Synopsis :

Londres, avril 1812.

Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage.

Mais d’étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse.

Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société.

Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ?

Mon avis :

Cette lecture fut longue et laborieuse. Vous pourriez croire que les 568 pages y sont pour quelque chose, mais paradoxalement j’ai terminé ce premier volume de la trilogie en moins de deux soirées. J’ai beaucoup apprécié ce côté addictif et le style très simple de l’auteure qui permettent justement d’enchaîner les pages sans avoir vraiment l’impression d’avoir un pavé entre les mains.

Et pourtant, j’ai l’étrange impression d’avoir perdu mon temps à me consacrer à une intrigue qui aurait très bien pu être écrite en 50 pages à peine. Alors que le synopsis me promenait un récit rapide et palpitant, j’en suis sorti relativement déçu de devoir attendre plus de 200 pages pour la première allusion aux démons qui peuplent une société d’une époque que j’apprécie particulièrement.

La suite du roman semble se reposer selon le même schéma. 200 pages de descriptions (et que j’ai beaucoup appréciées) pour quelques pages qui permettent à l’intrigue de se poser et d’avancer à une vitesse d’escargot. Et même si j’ai pris beaucoup de plaisir dans cette lecture, c’est plutôt le côté « historique » qui m’a permis de poursuivre ma lecture d’un récit très plat, sans rebondissements et au dénouement final catastrophique.

Contrairement aux maîtres du genre, Alison Goodman n’est pas parvenue à me surprendre dans les cinquante dernières pages. Car même si elle tente de nous faire hésiter sur le choix final de l’héroïne, le lecteur sera parfaitement conscient de la tournure que prendront les événements et les plus malins parviendront à dénicher le mystérieux « traître » en tout début du roman. De quoi rendre, un peu plus, cette fin très (trop) classique et ne permettant pas aux lecteurs de douter une seule seconde de la tournure des événements.

Alison Goodman parviendra, tout de même, à convaincre de nombreux lecteurs qui vanteront une belle plume, une intrigue à couper le souffle et un cliffhanger exceptionnel. Car, s’il est vrai que ce roman (et cette trilogie ?) ne restera pas dans les mémoires, l’auteure possède une plume subtile et atypique tout en restant dans une grande simplicité. On ressent, pour les plus subtils, le travail acharné afin de reproduire fidèlement et avec réussite une époque que Madame Goodman apprécie beaucoup (dès qu’il est question d’un prince, de belles robes et quelques propos choquants… beaucoup de lecteurs « tombent » dans le panneau) et qui parvient à compenser légèrement un récit fade, sans réelle intrigue et sans aucune surprise où l’anticipation est totale.

Les points positifs

  • Une écriture simple, travaillée et parfaitement documentée.
  • Une époque que l’on prend toujours plaisir à (re)découvrir sous un angle nouveau.

Le point négatif

  • Une intrigue lente où les rebondissements sont prévisibles.
  • Des personnages fades et sans aucune identité propre.
  • Un synopsis qui provoque l’intérêt et l’achat.

Ma note pour cette lecture : 10/20

Ce que d’autres blogueurs en pensent :

2 commentaires

  1. Les Livres de Rose

    Dommage que tu n’aies pas aimé! Je suis d’accord que c’est très lent mais personnellement cela ne m’a pas dérangée (j’aime bien ça XD) et contrairement à toi j’ai beaucoup aimé les persos! Merci pour le lien!!

    Aimé par 1 personne

    1. Le Parfum des Mots

      C’est l’essence même de la lecture. Chacun apporte son opinion aussi divergent soit-il et crée ainsi une magie unique que l’on devrait retrouver davantage dans les débats actuels (où l’on est plutôt dans une volonté d’avoir raison sans accepter ce que l’autre pense).

      Merci pour ton passage. Et bon 1er mai un peu en retard 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.