Dernières lignes #5

Coucou à tous les lecteurs et lectrices qui passeront par ici !

Je vous retrouve aujourd’hui pour un rendez-vous livresque que j’affectionne pour son côté atypique, Dernières lignes. Le principe est simple et je vous invite à vous prêter à l’exercice :

Chaque semaine, je vous citerai les dernières lignes d’un livre qui m’appartient en essayant, quand cela est possible, de ne pas choisir les romans où l’explicit viendrait à gâcher une future éventuelle lecture.

Dernières lignes #3

couv45563034

« — Tout ira bien », dit Dylan, comme pour se rassurer. Elle hocha la tête, agrippa son blouson, sans se rendre compte de la force qu’elle y mettait. « Je sais. Je sais.  »

Mary Higgins Clark est l’auteure qui m’a permis de comprendre que la lecture était avant tout un plaisir et qui ne m’a plus quitté ces 25 dernières années. Grâce à elle, je me suis lancé, sans la moindre hésitation, dans la lecture de tous les romans « Suspense » des éditions Albin Michel, à commencer par ceux de Patricia MacDonald.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.