La Duchesse – Danielle Steel

Auteur : Danielle Steel
Éditions : Presses de la Cité
Genre : Romance « Historique »
Année de publication : 2020
 

Synopsis :

Orpheline, trahie, mais déterminée…

Après la mort de sa mère, Angélique Latham grandit au château de Belgrave, en Angleterre, au côté du duc de Westerfield, son père. Mais lorsque celui-ci disparaît à son tour, rien ne se passe comme prévu : sans scrupule, les demi-frères de la jeune fille lui refusent son héritage et la chassent du domaine. Angélique se retrouve livrée à elle-même avec pour seuls bagages sa grande beauté, son esprit vif et, for heureusement, un pécule mis de côté pour elle par le duc.

La voici bientôt à Paris, où le hasard place sur sa route une prostituée, à qui elle vient en aide. Une rencontre décisive, qui entraîne Angélique sur des chemins inattendus, avec l’ouverture du Boudoir, une  » maison de plaisirs  » où se presse la bonne société. Dissimulant sa véritable identité, elle y devient  » la Duchesse  » et dirige l’établissement avec dignité et talent.

Au coeur d’un XIXe siècle conservateur, le combat d’une femme libre pour survivre dans un monde fait pour et par les hommes…

 

Mon avis :

Je suis toujours étonné du nombre impressionnant de romans qu’est capable d’écrire Danielle Steel chaque année. Et après plus de 100 livres traduits en français, je suis encore plus éberlué par la qualité des intrigues qu’elle propose. Dès la lecture du synopsis, on a envie d’en connaître davantage sur cette mystérieuse jeune fille qui va devenir, après des années aux côtés de son père, Duc de son état, entremetteuse d’une grande maison de luxe.

Les premiers chapitres s’enchaînent très rapidement où l’on comprend, avec plaisir, que le roman ne se résume pas au synopsis et propose une intrigue beaucoup plus complexe et tellement bien écrite. L’immersion est alors totale et l’on prend un grand plaisir à lire ces nombreux détails qui rebutent habituellement les lecteurs. On se retrouve piégé aux côtés de cette jeune fille de 18 ans qui vient de perdre son père et l’on se voit englué dans ses émotions et avec les difficultés rencontrées.

Alors que l’on se dirigeait tout droit vers un dénouement heureux, après de nombreux rebondissements malheureux, Danielle Steel parvient encore à nous surprendre en proposant un dénouement final auquel l’on ne s’attendait pas un seul instant. Et l’auteure parvient encore à nous surprendre une toute dernière fois avec la disparition, inutile mais tellement logique, de l’un des personnages clefs du roman. Quelle réussite !

Le seul point négatif que l’on peut relever, c’est la tromperie du titre vis-à-vis du synopsis. Alors que l’on s’attend à lire un roman orienté principalement autour de son activité d’entremetteuse, c’est bien plus subtil que cela où il existe un lien direct entre la destitution de fille de Duc et le dénouement final.

Lorsque l’on sait que son activité tant « vendue » dans le synopsis ne dure pas plus d’une soixantaine de pages, on ne demande alors pourquoi la maison d’éditions Presse de la Cité s’est simplement contentée de traduire la version originale au lieu de proposer un résumé à la hauteur du contenu du roman (qui donne quand même très envie, n’est-ce pas ?)

Les points positifs

  • Un dénouement final inattendu.
  • Une plume légère où les mots se succèdent avec une facilité délirante.
  • Une intrigue parfaitement menée où tout est écrit pour préparer, à notre insu, une fin exceptionnellement émouvante.
  • Une couverture sublime et d’une grande qualité tactile.

Ma note pour cette lecture : 20/20

Chaque année, je me donne comme défi de lire une petite dizaine de romans de Danielle Steel afin d’espérer, un jour, lire l’intégralité de ses livres. La Duchesse ne déroge pas à la règle de donner l’envie de se replonger très rapidement dans le genre très atypique de l’auteure.

D’autres blogueurs en parlent également (en VO) :

Faisons gagner la vie !

En cette année 2020, j’ai souhaité renouveler ma volonté de soutenir le Télévie (lutte contre la leucémie et le cancer). L’année 2019 s’est soldée par un don personnel de 2000€. En ce début d'année, j’instaure un moyen qui vous permettra, sans aucune obligation, de prendre part à cette initiative en faisant un don de 0.10€.

€0,10

 

 

 

2 commentaires

  1. Boa Hancock

    Autant, je n’ai encore jamais lu de Danielle Steel, autant… ce petit résumé me donne vraiment envie de le découvrir ! J’ai feuilleté quelques unes de ces oeuvres et certaines semblent plutôt m’intéresser. Grâce à toi, j’ai découvert une auteure qui va, j’en suis sûre, me faire voyager. En premier lieu, avec ce roman La Duchesse, qui m’a l’air particulièrement intéressant !!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.