Kalila le koala a le vertige – Ellen McNett / Chrystèle Lim

Auteure / Illustratrice : Ellen McNett / Chrystèle Lim
Éditions : Livr’s
Genre : Album jeunesse
Année de publication2019
 

Kalila adore jouer avec ses amis. Le jeu que préfèrent ses copains koalas, c’est cache-cache dans les arbres, mais Kalila a le vertige. Pas facile de s’amuser !

Touchée par sa tristesse, sa meilleure amie Lilou va l’aider à s’entraîner. Kalila va apprendre à travailler pour réaliser ses rêves et à ne jamais abandonner !

Une belle histoire d’amitié et de persévérance, au sein d’une forêt d’eucalyptus…

 

Mon avis :

26182430_215409192336469_3561998708524449792_n.jpg

Lors de notre visite au salon du livre de Mons, ma fille de 5 ans a totalement craqué pour la couverture qui, je dois bien l’avouer, est très agréable à regarder. Ellen fut très accueillante et a réalisé une magnifique dédicace au nom de nos deux filles. Les traits sont simples, les couleurs sont bien nettes et tranchées ce qui fait de cet album un ouvrage que les petits bouts vont pouvoir apprécier très naturellement. 

Les illustrations de cet album sont certes très « simples », mais sont authentiques et sans la moindre information « cachée » pour le jeune lecteur qui va pouvoir profiter du texte lu par l’adulte tout en admirant des illustrations très épurées et révélatrices. Les émotions sont ainsi parfaitement transmisses au public visé.

21820089_1858091917839505_4194618876937371648_n.jpg

Les enfants ne pourront qu’apprécier la plume d’Ellen McNett tant par son authenticité que par ses talents à narrer une histoire. Le texte possède une mélodie que l’on prend plaisir à écouter encore et encore où l’on ressent que l’histoire s’adresse directement à celui qui l’écoute.

Bientôt, elle rattrapera les oiseaux qui virevoltent dans les branches !

Alors que l’on n’en parlait pas, ou très peu, il y a encore une vingtaine d’année, la confiance commence à sérieusement s’intéresser à la confiance que peuvent avoir les enfants en eux. Longtemps considérée comme innée, cette faculté à croire à ses compétences est un apprentissage quotidien qui, pour certains, sera le combat de toute une vie. L’auteure et l’illustratrice parviennent à mettre des mots et des images sur cette difficulté dont la plus grande menace n’est autre que les regards extérieurs.

[…] Lilou a réussi à me redonner confiance en moi et m’a encouragée à dépasser ma peur. Je n’ai plus peur […].

Venons-en maintenant à ce qui me chagrine un peu dans cet album. A 3 reprises, le texte associé à l’illustration occupe l’intégralité de sa page sans être suffisant aéré, comme le montre l’exemple ci-dessous. D’autant plus que ce dernier n’est pas justifié et rend l’ensemble un peu trop compact et « mal présenté ». Alors que j’ai beaucoup apprécié ce cadre dans la plupart du cas mais, dans cet exemple bien précis il surcharge inutilement une page déjà bien remplie.

Texte condensé - Kalila le koala

Un petit retour à la ligne, une diminution de la police, la justification du texte ? Cela aurait-il suffi ? D’un point de vue visuel, probablement. D’un point de vue lecture, certainement pas. Mon métier d’enseignant, mais aussi mon expérience de parent me tente à croire que l’attention d’un enfant est limitée (à un maximum de 15 minutes pour un enfant de 6 ans pour une activité « qui bouge », 5 minutes pour une lecture non vivante). Il n’est pas pas forcément évident de proposer un texte aussi long pour une seule illustration. Le texte ne s’y prête pas forcément mais il n’aurait pas été inutile de prévoir un nombre plus grand de dessins afin de proposer une lecture plus dynamique.

J’entame, en trois soirées, ma troisième lecture de cet album et je réduis, naturellement et sans y faire attention, certains passages afin de rendre la lecture plus « rapide » et ce, afin d’éviter l’ennui de contempler une seule image pendant 2/3 minutes au lieu des quelques secondes habituelles.

Les points positifs

  • Une plume authentique et mélodieuse.
  • La confiance en soi est abordée avec une grande simplicité.
  • Les émotions sont représentées avec fidélité tant dans le texte que dans les illustrations.

Les points négatifs

  • La densité du texte sur certaines pages.
  • L’impression en Pologne.

Ma note pour cette lecture : 19/20

Quel merveilleux albums qui permet d’aborder la confiance en soi (mais aussi le regard de la société en toute simplicité à l’aide d’un personnage auquel on s’attache irrésistiblement. Les illustrations complètent harmonieusement le texte (et inversement) qui touchera son jeune public ainsi que ses lecteurs.

 

 

 

Faisons gagner la vie !

En cette année 2020, j’ai souhaité renouveler ma volonté de soutenir le Télévie (lutte contre la leucémie et le cancer). L’année 2019 s’est soldée par un don personnel de 2000€. En ce début d'année, j’instaure un moyen qui vous permettra, sans aucune obligation, de prendre part à cette initiative en faisant un don de 0.10€.

€0,10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.