« L’étoile des voeux » de Laurence Colin

 

51jovhBADgL._SX258_BO1,204,203,200_

 

Présentation de l’éditeur: « Chaque fois qu’une étoile filante traversait le ciel, les soirs d’été, Amélia faisait un voeu. Nils, lui, n’en avait pas besoin…jusqu’au jour où les deux enfants furent séparés. A compter de ce moment-là, le petit garçon ne cessa jamais de chercher ou de fabriquer des étoiles pour retrouver son amie. Les étoiles auraient-elles le pouvoir de réaliser le plus petit des rêves?

Pour les enfants de 4 à 11 ans et tous ceux qui ont gardé leur âme d’enfant. »

Mon avis

Très  beau conte raconté avec simplicité, il y a beaucoup d’espoir. C’est une belle histoire d’amitié entre deux enfants issus de classes sociales différentes. Les illustrations sont douces, cela donne envie de lire l’album au coin du feu.

J’ai passé un très bon moment, j’ai retrouvé le plaisir éprouvé lors de la lecture des contes d’autrefois. On se laisse facilement guider par la plume de l’auteur, tous les ingrédients sont réunis pour entraîner le lecteur dans un récit magique où tout est possible.

J’ai été émue par la pureté du lien qui unit ces deux enfants, plus d’une fois j’ai eu le coeur serré. Que ce soit Nils ou son père, l’auteur nous montre que la plus grande précarité peut cacher un véritable trésor.

« L’étoile des voeux » est un conte sympathique, parfait pour la période de Noël.

 

Je vous le conseille vivement!

 

~Melissande~

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.