L’appel du néant – Maxime Chattam

Auteur : Maxime Chattam
Éditions : Albin Michel
Genre : Thriller
Année de publication : 2017
 

Synopsis :

Tueur en série…
Traque infernale.

Médecine légale.

Services secrets.

… Terrorisme.

La victoire du Mal est-elle inéluctable ?

 

Mon avis :

Je ne pensais relire, à nouveau, un roman de Maxime Chattam. Pas après ma déception d’une saga littéraire un peu gâchée (Autre-monde) à mon goût. Comme certains le disent, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et lorsque s’est présenté l’occasion de lire ce troisième roman de la saga Ludivine Vancker, je n’ai pas hésité à la saisir.

Quelle merveilleuse surprise d’aborder un sujet aussi important que le terrorisme et l’aborder sous des formes dont nous, simples observateurs, n’avons pas connaissance, n’avons même pas conscience. Maxime Chattam parvient, dans une oeuvre fictive, à nous rapprocher au plus près des « justifications » avancées par ces individus qui aspirent à tuer le plus grand nombre de personnes au nom d’une religion (qui pourtant prône l’amour).

On en vient même à se poser la question : « Mais comment des personnes saines d’esprit peuvent-elles, au nom de quelques lignes mal interprétées, souhaiter la destruction et la mort de civils ? » L’analogie à la destruction de l’étoile de la mort dans Star Wars nous permet d’apercevoir la « logique » utilisée par les terroristes. En effet, puisque les rebelles célèbrent la destruction de l’étoile noire (alors que de nombreuses familles et civils sont tués) et que tout le monde s’en réjouit, pourquoi ne pas tuer des personnes innocentes pour une « bonne cause » ? Est-ce donc possible que certains humains puissent réellement croire que tuer soit une solution pour recevoir les bonnes grâce de Dieu, quelle que soit la religion ? 

Maxime Chattam est parvenu à nous proposer un roman possédant de nombreux niveaux de compréhension. Outre l’enquête de base qui consiste à découvrir le meurtrier de cet individu lambda, l’auteur nous propose des intrigues haletantes et qui nous tiennent en haleine de la première à la toute dernière page. Il ne se contente pas de nous proposer une enquête policière banale qui, finalement, sera « résolue » assez rapidement.

L’intrigue principale prend enfin tout son sens lorsque Ludivine « revient dans la course » et l’on rentre alors dans un tout nouveau roman. Les petits détails se mettent en place, les réponses arrivent progressivement et l’on vit alors une véritable course contre la montre. Même si certains regretteront la rapidité de l’intrigue (voulue par l’auteur afin d’éviter trop de longueurs), elle semblera beaucoup trop longue pour la majorité d’entre-nous.

Maxime Chattam parvient à nous faire douter quant à l’issue de ce roman. Nous sommes habitués à ce que les « méchants » remportent certaines batailles dans les romans de Chattam. Mais ici, tout est différent. Quand il s’agit du terrorisme, le lecteur n’espéra qu’une seule chose, que l’auteur mette de côté son grand talent pour nous proposer une histoire où tout se termine bien, pour tout le monde (excepté les terroristes bien entendu). Nous sommes convaincus qu’une explosion n’arrivera, qu’il n’y aura aucune victime… Et pourtant, on doute, encore et encore.

Et lorsque tout est terminé, un nouveau rebondissement remet toutes nos certitudes en cause et les palpitations reviennent. D’abord une fois, puis une deuxième et finalement une troisième pour nous achever totalement. Si vous avez la possibilité d’écouter ces 3 derniers chapitres en version audio, accrochez-vous …

 

 

Les points positifs

  • Une intrigue principale troublante, touchante, haletante.
  • Une héroïne qui porte parfaitement son rôle.
  • Une écriture qui touche notre âme, qui fait mal quand cela doit faire mal, qui nous remet en question, qui pose des questions pour l’avenir.
  • L’espoir.

Le point négatif ?

  • Les longues phrases où les descriptions poétiques dénotent avec le fil conducteur de ce roman. Un manque de simplicité ?

Ma note pour cette lecture : 19/20

A travers cette fiction, Maxime Chattam parvient à nous faire réfléchir par rapport à ce sujet très sensible. Nos convictions sont remises en doute. N’y-a-t’il aucun espoir que nous venions à bout du terrorisme mondial ? Sommes-nous entré, le 11 septembre 2001, dans la troisième Guerre Mondiale, que tout le monde souhaite ignorer ?

Quelques blogs qui en parlent aussi :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.