Le gang des prodiges, tome 1 – Marissa Meyer

Auteur : Marissa Meyer
Éditions : Pocket Jeunesse
Genre : Jeunesse / Science-Fiction
Année de sortie : 2018

Synopsis :

Il y a plus de dix ans, les Renégats, un groupe d’hommes et de femmes détenteurs de pouvoirs surhumains, ont vaincu les super-vilains. Ils font désormais régner la paix et la justice. Mais les super-vilains n’ont pas disparu…

Parmi eux, Nova, qui a dédié sa vie à la lutte contre les Renégats, responsables de la mort de sa famille.

Prête à tout, elle se fait passer pour l’un d’entre eux et infiltre leur repaire afin de les espionner. Mais lorsqu’elle se lie d’amitié avec le fils adoptif des deux principaux Renégats, ses certitudes vacillent…

Mon avis :

A l’écriture de cette chronique, je suis totalement bouleversé. Tout simplement parce que j’ai énormément ce roman (lu en 3 séances à peine malgré les 600 pages) qui pourtant n’est pas aussi fantastique que ce que la critique générale laisse croire. Dois-je mettre en avant le fait que j’ai adoré ce roman ou plutôt tout ce qui fait que cette lecture était truffée de points négatifs ?

L’intrigue générale est une idée très originale et qui nous porte tout au long de ce premier tome. Nous sommes alors plongé dans un monde futuriste où la question de la liberté est au centre de tout. Les anarchistes prônent la liberté totale, les renégats la liberté limitée à un code bien précis. En tant que lecteur, on se plonge immédiatement dans un monde unique que l’on aimerait beaucoup découvrir.

Paradoxalement, l’intrigue de ce roman est à la fois très lente et excessivement rapide.

D’un côté, il faut attendre la 400ème page pour que la situation se débloque enfin. Notre héroïne intègre les renégats dans le but d’espionner sur le compte des anarchistes. D’un autre côté, Nova passe du statut d’ennemie de l’état à héroïne en quelques pages à peine, se fait emballer par le héros énigmatique Adrian et se lie d’amitié avec la pire menace qui puisse exister, Max…

C’est assez déstabilisant qu’un personnage puisse prendre autant d’importance dans une société qui a mis 9 années à être bâtie sur de bonnes bases. Rajoutons à cela une histoire d’amour très téléphonée, probablement au centre de l’attention dans le prochain tome. Cela manque cruellement d’originalité.

Sans vous spoiler le contenu du roman, il est important de noter qu’après 50 pages, le lecteur sera en mesure de vous dire comment cela va se finir. Ace, oncle de Nova (notre héroïne), est annoncé mort dans les premières pages, mais dont le corps n’a jamais été retrouvé… En parallèle, nous découvrons Phobie, un personne dont personne ne connait l’identité… Bon bah voilà, réfléchissez quelques secondes et vous serez en mesure d’écrire la fin de ce roman.

Par contre, vous n’y arriverez certainement pas aussi bien que Marissa Meyer. On peut peut-être lui reprocher de nous avoir proposer un roman constitué à 90% de remplissage, l’écriture est quant à elle irréprochable. Ce roman se lit très facilement où les mots expriment des situations que l’on a l’impression de vivre en direct. Tout est prévu pour permettre au lecteur de s’immerger totalement dans ce monde futuriste.

Quelques mystères ont été rajouté en cours de route afin et constitueront la trame des prochains romans. J’aimerais beaucoup « prédire » ce qu’il se passera dans les prochains tomes (avec un taux de probabilité très proche des 100%), mais cela gâcherait probablement votre lecture. Juste un indice pour ceux qui auront terminé cette lecture : Absorption.

J’ai énormément de craintes pour les prochains romans malgré l’espoir d’être encore surpris dans un univers où tout semble déjà écrit à l’avance.

Les points positifs

  • Une intrigue principale captivante
  • Une écriture très simple

Les points négatifs 

  • Beaucoup de contenu inutile.
  • Une héroïne qui prend trop rapidement de l’importance dans le monde des renégats.
  • Une prévisibilité sans pareille. Après une cinquantaine de pages, la fin « est connue ».
  • Le lecteur évolue dans un monde à la « Disney » où la maxime « Ils vécurent heureux… » est dans toute les têtes. Cela ne vous parait pas un peu trop facile qu’une jeune fille, qui déteste les renégats, tombe amoureuse de son pire ennemi en 30 secondes chrono ?

Ma note pour cette lecture : 8/20

Malgré quelques heures en totale immersion, le manque de rebondissement et la probabilité que le lecteur devine la fin de ce roman dès les premières pages ne permet pas d’attribuer la moyenne à cette nouvelle saga littéraire. 

Les nombreux indices dans ce tome 1 nous permettent d’entrevoir ce qu’il se passera ensuite. Espérons que l’inattendu sera au rendez-vous.

Malgré cette note de 8/20, foncez dans votre librairie préférée pour dévorer ce roman. Vous y passerez, comme moi, de nombreuses heures de plaisir.

 

4 commentaires

  1. Melissa

    Je suis totalement d’accord avec toi et avant de lire ton commentaire j’étais un peu perdue parce que tous les autres (commentaires) que je lisais était positif.
    Ce qui m’a perturbé c’est la place que prends l’héroïne et comment tout le monde lui fait confiance dès le début. (Déjà rien que tout le monde se confie à elle sur son passé alors qu’elle ne parle jamais, j’ai trouvé le héro assez bête d’ailleurs a aucun moment il l’a des doutes alors que c’était gros au bout d’un moment (dans la maison etc..) Et aussi son caractère. Je l’ai trouvé insupportable.
    Enfin bref ça m’a fait du bien de lire ton avis semblable au mien
    J’ai moins l’impression d’être bizarre aha

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s