NEED – Joëlle Charbonneau

couv41278483
Auteur : Joëlle Charbonneau
Éditions : Milan
Genre : Jeunesse (Jeune adulte), « SF », Contemporain
Année de sortie : 2016

 Publication en librairie : 19 octobre 2016

Synopsis :

Désir: Envie de posséder un objet ou de réaliser un rêve.

Besoin: Nécessité de détenir quelque chose ou d’accomplir un acte essentiel à votre vie.

De quoi avez vous besoin ?

Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur NEED, un nouveau réseau social qui leur promet de répondre à leurs besoins sous couvert d’un total anonymat, quels que soient ces besoins… Et quelles qu’en soient les conséquences.

Car, c’est bien connu, on n’a rien sans rien.

Et si au départ la contrepartie semble dérisoire, il y a bientôt des morts dans la petite communauté…

Mon avis :


Et dire que j’ai failli passer à côté de cette merveille sortie il y a plus de trois mois déjà…

Ce roman est une pure merveille et doit absolument faire partie des lectures obligatoires dans nos écoles afin que nos jeunes puissent prendre conscience des dangers du Net. Car c’est ce dont il est question dans ce roman. Un nouveau réseau social, NEED, propose de répondre aux envies et aux besoins de jeunes lycéens en leur attribuant des missions ANONYMEMENT !!!

Jusqu’où sommes-nous prêt à aller pour obtenir tout ce que nous voulons et sans que personne ne sache jamais qui nous sommes ? Etes-vous prêt à tuer une personne innocente pour une console ? Un million d’€ ? …

En ce qui me concerne, je n’ai absolument pas été surpris de voir que certains acteurs de ce roman ont commis des actes punissables, uniquement pour obtenir une console de jeu ou encore quelques centaines de $. Ces derniers n’ont pas l’expérience de vie nécessaire pour ce dire : « Un acte anodin anonyme peut avoir des conséquences catastrophiques sur d’autres individus.  » On peut croire que remplir la mission suivante : « Offre une tarte aux pommes à Mme Henry » est simple et sans danger… Mais si cette même Mme Henry est allergique au sucre, à la pâte, aux pommes et décède après avoir goûté à votre « cadeau »…

Les réseaux sociaux, quand ils sont mal utilisés, sont des fléaux pour l’humanité. En effet, la population mondiale passe des heures par jour sur ces derniers afin de parler, jouer, discuter, partager avec des amis ou plus souvent avec des étrangers, où le but de partage passe au second plan. Vous n’avez jamais entendu un jeune dire « Je n’ai pas le temps » !!! « Je n’ai pas le temps de lire un roman, mais j’ai le temps de jouer à FIFA 17 3 heures par jour. » « Je n’ai pas le temps de chercher un boulot !!! Mais j’ai le temps de passer ma nuit sur Facebook à liker les photos dénudées de Beyoncé enceinte de jumeaux. » …

Ce roman ne sera malheureusement lu que par les jeunes et adultes qui sont conscients de cette problématique. En effet, un jeune accro aux réseaux n’a pas le temps de lire.

L’auteur nous propose une intrigue étouffante. En effet, dès les premières pages, NEED est mis en ligne et touche la totalité des élèves d’un lycée. On comprend très rapidement où se trouve la problématique : Kaylee est à la recherche d’un rein pour son frère. Tout le monde, jeunes et adultes, la considèrent comme un « boulet psychopathe » qui a un grand besoin de suivre une thérapie. Personne ne la soutient (ou presque) et au fur et à mesure du roman, Kaylee va se retrouver piégée… Comment va-t-elle réussir à ce sortir de ce mauvais pas ? Joëlle Charbonneau nous offre une lecture haletante, remplie de suspense. Passé la première moitié du roman, tout l’intrigue est en place et il est impossible de stopper sa lecture, tant pis pour la nuit blanche.

Certains d’entre vous n’aimeront pas les 15 premiers chapitres. Ces derniers mettent en place énormément de personnages. L’auteur passe de l’un à l’autre, sans que le lecteur comprenne pourquoi. Et je dois vous l’avouer, c’est assez déstabilisant. Deux solutions pour y remédier :

  1. Lire les 15 premiers chapitres d’une traite. Arrêter la lecture avant vous sera néfaste.
  2. Terminer le roman ! Tous les personnes ont leur importance au fur et à mesure de l’histoire. Les liens s’établissent progressivement. Et c’est tant mieux !!! Je déteste ces romans où il n’y a aucune réflexion à avoir.

 

Les points positifs

  • Une intrigue dont on a envie de connaître le dénouement.
  • Une écriture simple, destinée à de jeunes adultes –> Le roman donne envie de lire. L’important, c’est de lire, n’est-ce pas chers enseignants ? Arrêtons donc de soûler nos élèves avec des vieux classiques et poussez les à aimer la lecture avec ce genre de roman.
  • Des personnes diversifiés, dont une héroïne fantastique.
  • Réflexion philosophique sur les réseaux sociaux.
  • Une fin ouverte… Pouvons-nous espérer une suite ?
Le point négatif
  • Une romance bâclée (je ne peux vous en dire plus).

Ma note pour cette lecture : 20/20

Malgré ce point négatif, voici un nouveau coup de coeur pour cette année 2017. Je vous invite tous à découvrir ce roman extraordinaire.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s