Je suis qui ? Je suis Quoi ? – Casterman


Conception du projet : Sophie Nanteuil
AuteurJean-Michel Billioud
Illustrations / Dessins BD : Terkel Risbjerg
Illustrations : Zelda Zonk
Éditions : Casterman
Genre : Documentaire
Année de publication : 2019
Je tiens à remercier les éditions Casterman de m’avoir envoyé cet ouvrage documentaire dans le cadre de notre partenariat.
 

Synopsis :

Le premier livre sur l’identité sexuelle destiné aux ados.

Tu aimes les filles ? Tu aimes les garçons ? Tu ne sais pas trop ? Ton genre, ton corps ne te conviennent pas ? Tu te poses des questions sur ta vie, tes envies… et tu n’oses pas en parler autour de toi ? Ou bien un ou une amie vit cela ?

Ce livre peut t’apporter des réponses. Notre identité n’est pas définie par la personne que l’on aime, ni par son genre. Tu peux être qui tu veux. Et personne ne peut te l’interdire.

À l’heure où la LGBTphobie et l’intolérance gagnent du terrain, un livre nécessaire et engagé, premier du genre en documentaire.

 

Mon avis :

Cela fait plus de deux mois que je n’ai plus lu la moindre ligne. Sans être capable de me l’expliquer, j’ai traversé un épisode « comatique » sans réussir à m’en sortir seul ni même avec les « encouragements » de mes proches.

Pendant cette période, j’ai reçu Je suis qui ? Je suis quoi ? des éditions Casterman et cet ouvrage m’a immédiatement interpellé. Sans en connaitre le contenu à la lecture du titre, je me suis replongé dans une angoisse qui était la mienne il y une petite dizaine d’année où il était question d’apprendre à me connaitre moi-même.

Cet ouvrage documentaire est destiné aux adolescents (tout en convenant parfaitement à des adultes) qui se posent des questions qui restent bien souvent sans réponses de par la peur du regard critique des autres (amis, parents, proches, …). Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est parfaitement réalisé.

Dès les premières pages, on se plonge dans des témoignages très émouvants de personnes ayant une sexualité différente de ce que la société nous pousse à être. L’hétérosexualité est, en effet, la plus fréquente mais est tout autant logique et normale que l’homosexualité, l’asexualité, la transexualité, …

Etant un humain comme un autre, je ne me suis jamais vraiment intéressé à une personne pour ces pratiques sexuelles ou ses préfères émotionnelles. Un homme, une femme, une lesbienne, une femme trans, un gay, … On s’en fout complètement non ?  En ce qui me concerne, c’est une évidence… Cet ouvrage me fait un peu plus prendre conscience que ce n’est pas aussi évident dans notre société et il est compréhensible que certains jeunes soient craintifs à l’idée de répondre à « Qui suis-je ? ».

L’ouvrage est enrichi de nombreuses manières. On y retrouve notamment des bandes dessinées très simples, mais qui mettent en scène des épisodes historiques méconnus (Léonard de Vinci, Oscar Wilde, …) ou bien encore la mise en dessin de coming-out très marquant (Mauresmo qui précise que son amie s’écrit bien -ie à la fin, ou encore Jodie Foster qui renonce à un discours de coming-out préparé à l’avance pour assumer pleinement sa sexualité).

Je suis qui ? Je suis quoi ? permet d’apporter des pistes aux jeunes brutalisés de par leur orientation sexuelle ou leur genre. En effet, on y trouve des conseils en cas d’agression tout en fournissant un grand nombre d’associations qui peuvent leur venir en aide d’une manière plus concrète.

Même si cet ouvrage est plutôt destiné aux jeunes lecteurs qui peuvent s’interroger sur leur sexualité ou celles des autres, il est évident qu’il est à mettre entre toutes les mains. Et qui sait, peut-être que cela pourrait mettre du plomb dans l’esprit de certains adultes…

 

Les points positifs

  • Un documentaire intéressant où le texte est accompagné d’illustrations qui parlent au premier regard.
  • De nombreux témoignages émouvants.
  • De nombreuses réponses aux questions que l’on aime pas poser quand on est jeune.

Le point « négatif « 

  • L’existence de ce livre nous prouve que nous vivons encore dans une société qui a peur de la « différence ». Quelle tristesse de ne pas considérer les humains comme des êtres uniques où chacun possède sa sexualité, son genre tout comme sa couleur préférée, sa saison préférée, son fruit préféré, …

Ma note pour cet ouvrage : 20/20 

 

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.