The Promised Neverland, T.17 – Kaiu Shirai et Posuka Demizu

Auteurs : Kaiu Shirai (Scénario) / Posuka Demizu (Dessin)
Éditions : Kazé
Genre : Manga / Shōnen
Année de publication : 2020
 

Capture d’écran 2020-12-30 à 21.11.30

Alors qu’approche la cérémonie de Tifari, toutes les forces armées, hommes comme démons, convergent vers la capitale. Parmi eux, Norman, épaulé de Geelan et de ses sbires, lance son raid punitif dans le but d’éliminer la reine et les membres des cinq familles régentes. Emma, Ray, Don et Gilda sont fermement résolus à l’en empêcher, mais il ne leur reste que très peu de temps…

Arriveront-t-ils avant qu’il ne soit trop tard ?!


Au sujet de l’œuvre

Imprévisible, haletante et oppressante, c’est LA sortie manga incontournable de 2018 ! Série lancée en août 2016 dans le Weekly Shônen Jump, et dont le tirage des 6 premiers volumes atteint déjà plus de 3 millions d’exemplaires au Japon.

The Promised Neverland marque le renouveau du shônen avec un récit ancré dans un univers fantastique et cruel, sans magie ni pouvoirs. Pour s’en sortir, les enfants ne pourront compter que sur leur sens de l’observation et leurs capacités à élaborer des stratégies pour déjouer les pièges ! Classée parmi les meilleures nouveautés de ces dernières années, la série se distingue par l’originalité de son scénario de Kaiu Shirai alliée à la qualité graphique du trait de Posuka Demizu qui immergent le lecteur dès le premier chapitre. Série nommée lors de la 10e édition du Grand Prix du Manga au Japon.

Capture d’écran 2020-12-30 à 21.11.49

Emma (No.63194)

Capture d’écran 2020-12-30 à 21.16.58Emma fait partie des trois personnages principaux. C’est l’une des plus vieilles orphelines de Grace Field House, et l’une des plus talentueuses. Elle est comme une vraie grande sœur pour le reste de l’orphelinat. Elle aime énormément les autres orphelins qu’elle considère comme ses vrais frères et sœurs. Norman et Ray sont ses meilleurs amis.

Chaque jour, Emma se lève à 6h du matin et réveille ses frères et sœurs. Elle les aide à s’habiller, aide à la préparation du déjeuné et joue énormément avec eux. Mama a pris l’habitude de lui dire de ne pas changer parce qu’elle aime beaucoup sa façon d’être. Emma est très heureuse grâce à l’affection que Mama leur porte. Malgré ses interdictions vis à vis de l’extérieur de l’orphelinat, Emma est très curieuse et pense souvent au monde extérieur.

Emma déborde d’énergie et de joie. Elle est très naïve mais possède un grand cœur. C’est l’orpheline de Grace Field House qui possède le plus de réflexes, d’agilité et de compétences physiques. Elle est d’ailleurs toujours la dernière à être attrapée au jeu du Loup. Néanmoins, Norman finit toujours par l’attraper en utilisant la stratégie.

Avec Norman et Ray, elle a toujours la note maximale aux tests. Emma a une capacité incroyable d’apprentissage. Elle a d’ailleurs une très bonne mémoire. Elle arrive également à manipuler ses émotions pour tromper ses adversaires.

Norman (No.22194)

Capture d’écran 2020-12-30 à 21.19.08Norman fait partie des trois personnages principaux. Il est également l’un des orphelins les plus âgés de Grace Field House. Il est le meilleur ami de Ray et Emma. Avec eux, il fait parti des orphelins les plus talentueux de l’orphelinat. A chaque test de Mama, il a la note maximale.

Norman possède beaucoup de connaissances. Il utilise essentiellement la stratégie, notamment pour attraper Emma, la plus rapide de l’orphelinat, au jeu du Loup. Il est d’ailleurs le plus doué à ce jeu, grâce à sa capacité de réflexion. Il utilise surtout la logique, et peut ainsi préparer un plan en anticipant les actions de ses adversaires.

Norman aide beaucoup ses amis, il est particulièrement loyal envers Emma. Il est d’un grand soutien pour cette dernière.

Ray (No.81194)

Capture d’écran 2020-12-30 à 21.20.54Ray fait partie des trois personnages principaux. C’est l’un des orphelins les plus talentueux et les plus âgés de Grace Field House. Avec Emma et Norman, ses meilleurs amis, ils forment le trio le plus doué.

Ray passe son temps à lire des livres. Il a une attitude très calme et ne semble pas être attaché aux autres enfants de l’orphelinat. Tout comme Norman, il utilise beaucoup la stratégie. Ray puise essentiellement ses connaissances des livres qu’il lit. Il se souvient de tout ce qu’il a vécu depuis sa naissance.

Ray est souvent abasourdi par la naïveté et l’optimiste d’Emma. Il a une vision des choses très éloignée de cette dernière. Malgré cela, elle reste une amie qui lui est chère, avec Norman.

Isabella (No.73584)

image_2020-12-30_212239Isabella est la Mama de la plantation 3 de Grace Field House. Elle est la principale antagoniste du premier arc du manga.

Isabella paraît douce, avec un grand cœur, et elle donne beaucoup d’amour aux orphelins. Tous les enfants qu’elle prend en charge l’aiment énormément et la considèrent comme leur vraie mère. Mais en réalité, Isabella est une personne effroyable, très intelligente et stratégique. Elle peut déterminer si quelqu’un ment avec le battement de son cœur et elle fait très attention aux détails…

Capture d’écran 2020-12-30 à 21.12.01

Il ne manquait plus que ça ! L’un de nos trois héros parle la langue des démons…

C’est tout ce que je retiens de ce 17ème volume. La seule révélation qui vaut vraiment la peine de poursuivre la lecture, en espérant obtenir des réponses à toutes les questions que je me pose depuis cette révélation. Etrangement, ce sentiment de vouloir poursuivre la lecture me dérange. Cela me dérange, car je prends de plus en plus conscience que cette série se base sur un scénario unique répété à de très nombreuses reprises et sans réellement de renouveau. Alors oui, je suis agréablement surpris de découvrir que des secrets inattendus sont sur le point d’être révélé, mais cela n’enlève rien au constat que l’intrigue n’avance plus vraiment depuis la fin du 5ème ou 6ème tome.

En effet, à moins de ne pas avoir lu les volumes précédents (ou d’être intellectuellement limité), il était très facile de prévoir ce qu’il allait se produire depuis les retrouvailles de trois jeunes héros. Pas un seul instant, je n’ai été surpris de la tournure des événements et si vous m’accompagnez depuis la parution de ma première chronique sur The Promised Neverland, vous ne serez pas surpris que ma prédiction consécutive à la mort de Norman (« c’est lui le grand « méchant » de l’histoire ») soit juste.

Brièvement, je tiens à faire part de ma déception quant aux dessins. Autant je peux comprendre qu’un mangaka puisse bâcler les traits de ses héros à cause des contraintes imposées, mais quand il s’agit d’une grosse série où les dessins sont réalisés par une autre personne que celle responsable du scénario (sans oublier les nombreux assistants), j’ai beaucoup de difficultés à comprendre la médiocrité des dessins. Les personnages sont si mal représentés.

Ma note pour cette lecture : 8/20 

Joyeux Anniversaire Mémère

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.