Louca, tome 5 : Les phoenix – Bruno Dequier

Auteur : Bruno Dequier
Éditions : Dupuis
Genre : Bande dessinée
Année de publication : 2017
 

Synopsis :

La vie de Louca, ado paresseux et maladroit, est une véritable catastrophe, jusqu’au jour où débarque Nathan, un fantôme qui se propose d’être son coach.

Entre l’ado timide qui cherche à séduire Julie, la file de ses rêves, et le revenant qui cherche à savoir comment il est mort va se nouer une solide amitié.

Et leur complicité sportive a permis de battre la redoutable équipe des Condors ! L’équipe du foot du lycée est sauvée. Logiquement…

 

Lecture sur Izneo :

Le 22 juin 2020, j’ai fêté mes 33 ans. Par l’intermédiaire de mon opérateur (Orange), j’ai eu droit à trois mois d’abonnement offerts afin d’utiliser la plateforme Izneo. Cette dernière offre, parmi d’autres, la possibilité, moyennement un paiement mensuel, de lire une infinité de bandes dessinées.

Capture d’écran 2020-06-22 à 21.16.20

Ce tableau permet, d’un simple coup d’oeil, de voir à quel point toutes les offres sont intéressantes. A peine 6,99€ pour 10 bandes dessinées (ou mangas, comics…) qui valent, individuellement, plus chères que l’abonnement. Pour les plus grands lecteurs, il suffira de passer à 9,99€ par mois afin de bénéficier de 4000 albums !!!

Mon avis :

Deux années sont passées depuis la publication de la BD précédente, et cela se ressent positivement, mais aussi négativement. On le comprend immédiatement en remarquant la présence d’un résumé en début d’ouvrage qui tient en à peine 15 lignes. Outre le fait que l’intrigue des quatre premiers albums se résument si rapidement, l’auteur aurait-il peur qu’elle ne soit pas assez significative pour que les lecteurs s’en souviennent de par eux-mêmes. Ayant enchaîné la série sur trois jours (Hé oui, mes articles sont aussi écrits avec quelques mois d’avance), je n’ai pas rencontré cette difficulté. Est-ce votre cas ?

On retrouve cette volonté éditoriale de proposer une bande dessinée courte où peu d’éléments sont communiqués, où l’intrigue tourne en longueurs inutiles. Le tout pour rallonger une série d’un ou deux albums alors qu’un rythme plus rapide aurait, au contraire, fait de cette BD un ouvrage à placer dans la catégorie des meilleures des années 2010.

IMG_0040

Autant je peux apprécier l’humour de cette bande dessinée (ci-dessus), autant je commence à être de plus en plus sceptique sur l’évolution des personnages dans le temps. Je me rends compte qu’il faudra attendre une vingtaine d’albums, à ce rythme, pour assister au dénouement final, ou du moins obtenir les réponses aux questions que je me pose depuis l’apparition de Nathan.

IMG_0041

Je pense que cette BD est plutôt destinée à être lue pour se faire plaisir et qu’il ne surtout pas la prendre pour ce qu’elle est, à savoir une intrigue « feux de l’amour / Dragon Ball » (selon vos préférences) coupée en une multitudes d’actes, d’épisodes de plus en plus courts où les révélations manquent cruellement.

Les points positifs

  • Les nombreux « gags » ou situations loufoques.
  • Attachement aux personnages immédiats
  • Flashbacks judicieux

Les points négatifs

  • Retour des lenteurs
  • Première fois que le cliffhanger n’entraîne aucun effet.
  • Beaucoup trop long pour si peu !

Ma note pour cette lecture : 12/20  

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.