Children, T.1 – Miu Miura

Auteur : Miu Miura
Éditions : Omaké
Genre : Manga / Seinen
Année de publication : 2020
 

Capture d’écran 2020-09-28 à 12.49.36

POUR PUBLIC AVERTI !

Pour 3 millions de yens, une somme anormalement élevée, le jeune Tôru Igarashi, un étudiant, a accepté un petit boulot de six mois dans un orphelinat situé au fin fond des montagnes, pour s’occuper d’enfants et aider aux tâches d’entretien. Il y fait la connaissance de Sakurako, une jeune adolescente de 14 ans et du groupe d’enfants, un peu méfiants mais néanmoins plein d’énergie. Tout semble bien se passer jusqu’à ce qu’à la nuit tombée, cette ambiance joyeuse ne devienne malsaine et extrêmement sanglante ! Loin du monde, le cauchemar de Tôru ne fait que commencer. Les enfants deviennent d’incroyables machines à tuer, égorger, découper…

Children est la première série professionnelle de Miu MIURA, une jeune mangaka de Tokyo qui a débuté dans l’univers du manga underground.

POINTS FORTS (selon la maison d’éditions)

– Une histoire complète en 2 tomes…
– Un manga choc qui a provoqué le buzz à sa sortie chez Square-Enix en 2018 pour histoire dérangeante !
– Certainement le manga le plus gore et malsain de ces dernières années.
– 4 pages couleurs intérieures.

Capture d’écran 2020-09-28 à 12.49.47

Horrible. Insupportable. Sanglant. Insoutenable. Malsain.

Voici les premiers adjectifs qui me sont venus à l’esprit au moment de terminer cette lecture. Je pense avoir vécu la pire expérience possible avec un bouquin. Même sans ma folle idée de lire ce premier volume au milieu de la nuit, rien n’aurait pu empêcher le traumatisme que j’ai vécu. J’en redemande !!!

Dès les premières pages, j’ai pleinement pris conscience du talent de la jeune mangaka et l’atmosphère pesante qu’elle parvenait à instaurer aussi rapidement. Malgré la lecture du résumé et cette pression insupportable, j’étais dans l’impossibilité d’interrompre ma lecture. J’étais happé par une sorte de force extérieure qui me retenait piégé dans ce lieu mystérieux où les enfants n’hésitent pas à trucider quelques adultes de sang froid. Malgré ces horreurs visuelles, je me suis surpris à apprécier ces moments de sauvagerie extrême, plus particulièrement la scène où un gamin enlève l’oeil d’une adulte sans la moindre pitié.

L’intrigue parait très simple, même si l’on décèle quelques secrets dont on connaîtra le dénouement dans le second (et donc dernier) volume de cette courte série. Le héros a-t-il été abandonné alors qu’il pense exercer un job étudiant ? Pourquoi la jeune directrice n’a-t-elle pas encore trucidé ce jeune garçon qui se refuse à tuer de sang froid ?

101835242_182838259784531_6583350193990391030_n

Je tiens à mettre en avant deux points négatifs :

  1. Les pages en couleurs sont horribles (mal réalisées) sur un papier de très mauvaise qualité.
  2. Quoique logique pour une série courte, les événements s’enchaînent sans réel fil conducteur. Trop de précipitation.

Ma note pour cette lecture : 18/20 

Ehjt9rmXsAUTqi4

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.