Hippopposés – Janik Coat

Auteure / Illustratrice : Janik Coat
Éditions : Casterman
Genre : Album jeunesse
Date de publication : 21 octobre 2020
 

Synopsis :

Redécouvrez les contraires avec Popov l’hippopotame !

.

Popov est un hippopotame pas comme les autres. Au fil des pages, il est petit ou grand, lourd ou léger, fin ou épais…

Il ne cesse de nous surprendre !

.

Sous les traits de pinceaux si graphiques de Janik Coat, Popov se transforme à l’infini, pour notre grand plaisir.

.

C’est avec un regard artistique que les enfants seront invités à découvrir les contraires.

Capture d’écran 2020-10-12 à 11.15.30

Je suis conquis par cet album de Janik Coat. Me bagarrant d’années en années avec mes élèves les plus jeunes afin de leur proposant d’enrichir leur vocabulaire de base, cet album m’aurait permis d’éviter de nombreuses heures de case-tête pour combler les lacunes des enfants les moins collaboratifs.

L’idée est très simple, très simple. Les dessins sont répétitifs et pourraient être réalisés par le moins brillant d’entre-nous. Et pourtant, l’auteure est parvenue, à partir de deux traits et de quelques mots, à proposer un joli album qui permettra aux enfants d’apprendre quelques contraires bien utiles d’une manière ludique auprès d’un personnage atypique et fort sympathique.

C’est cette sensation de « j’aurais pu le faire moi-même » qui confère à cette oeuvre une authenticité que les plus jeunes apprécient. Il n’a pas fallu longtemps à plus jeune fille (de trois ans) pour s’accaparer cet album. Son format XXL facilite également la prise en main et apporte un rendu visuellement irréprochable.

Un petit détail me chagrine pourtant. Ce livre a été imprimé en Espagne en avril 2020. Cela pourra paraître anodin pour beaucoup, mais je trouve cela toujours très dommage de faire appel à une société à l’étranger – avec toutes les conséquences environnementales que cela implique – pour gagner quelques centimes. Toutefois, ce qui me chagrine le plus, c’est d’avoir fait appel à cette entreprise espagnole en plein coeur de la pandémie mondiale au moment où des milliers de mes concitoyens belges se sont vus ruinés faute d’avoir pu travailler… alors faire appel à des espagnols « soit-disant » confinés…

Ma note pour cette lecture : 18/20 

Je tiens à remercier les éditions Casterman de m’avoir envoyé cet album dans le cadre d’un partenariat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.