Enola et les animaux extraordinaires – 2. La licorne qui dépassait les bornes – Joris Chamblain / Lucile Thibaudier

Auteurs :  Joris Chamblain / Lucile Thibaudier
Genre : Bande-dessinée
Année de publication : 2015
 

Synopsis :

Caché au coeur d’un Muséum d’Histoire Naturelle se trouve le cabinet d’Enola, une vétérinaire hors du commun. Sa spécialité ? Les animaux des contes et légendes !

Lorsque Sylvia, Piotr et Sven sont confrontés à une licorne agressive qui franchi les limites de leur territoire, ils ne perdent pas une minute pour en informer le village.

Mais quand Sylvia apprend que son père, le chef du village, souhaite attaquer les licornes à cause de la rupture de leur pacte, elle ne perd pas une seconde pour demander de l’aide à Enola.

Une nouvelle mission pour la jeune vétérinaire et son chat Maneki !

Mon avis :

Alors que l’on touchait le fond dans le premier volet d’Enola et les animaux extraordinaires, ce deuxième album est encore plus médiocre, tant par les dessins, les couleurs désagréables, l’intrigue sans relief mais surtout pour le très mauvais rapport qualité / prix.

… Voici quelques planches qui vont compléter cette chronique de cette BD qui ne mérite pas que l’on s’y attache plus longuement.

Enola 2.4

Enola 2.1

 

Enola 2.3

Les points négatifs

  • Illustrations hésitantes.
  • Traits d’humour trop légers et qui ne font pas réagir les jeunes lecteurs.
  • Intrigue plate et sans réelle surpris.
  • Le prix. 10,70€ pour 32 pages pour une BD peu connue et au succès très mitigé. Quand on sait que le dernier Astérix est à 9,90€ pour 50% de pages supplémentaires…
  • Aucune information données sur le passé de l’héroïne et moins encore de l’univers mis en place par les auteurs. Monde magique ? Pouvoirs de parler aux animaux ?
  • Savez-vous que Enola était le nom d’un bombardier tristement célèbre pour avoir lâché la première bombe atomique à Hiroshima le 6 août 1945 ?

Ma note pour cette lecture : 3/20

Grosse déception pour une BD que je voulais absolument lire après avoir découvert Joris Chamberlain à travers la série « Le carnet de Cerise ». Je ne manquerais pas d’accorder une ultime chance à cette héroïne un peu « banale » de faire ses preuves dans le prochain album.

Ce que d’autres blogueur en pensent :

Chroniques du premier album :

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.