Tintin au pays des soviets – Hergé

Auteur : Hergé
Éditions : Casterman
Genre : Bande-dessinée
Date de parution : 1929 (2017)
 

Synopsis :

Au temps de l’URSS de Staline, le reporter belge Tintin et son chien Milou sont envoyés à Moscou par le journal Le Petit Vingtième.

Un agent secret soviétique voulant empêcher Tintin de mener à bien son reportage est à bord du même train qu’eux. Alors que le train passe par l’Allemagne, il le fait exploser, afin de tuer Tintin.

Tintin et Milou échappent à la mort, mais le reporter est accusé de l’attentat et est enfermé. Il réussit néanmoins à sortir de la prison, grâce au déguisement qu’il a volé à un gardien, et poursuit son voyage jusqu’en URSS.

Lorsqu’il arrive avec Milou à Stolbsty, il est immédiatement traqué par le Guépéou…

 

Mon avis :

C’est un véritable plaisir de se replonger dans les premières aventures de Tintin et de son fidèle compagnon Milou. Et j’ai enfin saisi l’occasion de cotoyer Tintin au pays des Soviets lorsqu’il est sorti en couleurs. Je m’étais, jusque là, contenté de parcourir la version originale (où une trentaine de pages étaient manquantes car les 30 premières pages étaient doublées).

Ce premier tome ne reflète absolument pas ce que vous connaissez de Tintin si vous n’avez pas encore lu cet ouvrage. Nous sommes, en effet, habitué à connaitre le grand reporter belge dans sa forme aboutie dans une enquête parfaitement menée avec un texte très soutenu et qui vous a peut-être rebuté dans votre jeunesse.

Tintin au pays des Soviets a été écrit et dessiné par Georges Rémi (R.G. –> Hergé) qui reconnait lui même n’avoir aucun talent pour le dessin. C’est d’ailleurs ce qui frappe en premier à l’ouverture de cette BD. Les dessins sont grossiers, les proportions ne sont pas toujours respectées et nous sommes très loin du Tintin que nous connaissons tous. On a d’ailleurs la chance de l’apercevoir pendant 8 pages sans sa célèbre houpette.

En ce qui concerne l’intrigue, elle est loin d’être élaborée. Hergé nous propose un personnage loufoque, comique malgré lui qui ne parvient pas à mener son enquête. Tintin frôle de nombreuses fois la mort et s’en sort toujours par miracle. Aucun réalisme, il s’agit plutôt d’une BD qui met en scène un personnage à la Mister Bean qui l’objectif de divertir. Tintin se bagarre avec un ours, il s’écrase tête la première contre un arbre, il subit plusieurs explosions, un crash en avion … Bref, une oeuvre qui ne parait, à aucun moment authentique.

Les dialogues sont à la portée de tous, même des plus jeunes. On ne retrouve pas toute subtilité des prochaines enquêtes de Tintin et les bulles s’enchainent toutes selon un schéma bien précis. Tintin avance dans son enquête, un obstacle, une chute et ça repart. Malgré cela, Hergé aurait pu se distinguer avec des dialogues élaborés. Dommage.

Et pourtant, même s’il s’agit de l’oeuvre la moins appréciée et ce, depuis toujours, on prend beaucoup de plaisir à parcourir l’oeuvre d’un grand Monsieur qui est parvenu, malgré un manque flagrant de talent, à imposer son personnage et son fidèle compagnon Milou.

Milou est très surprenant au pays des Soviets. Même s’il possède déjà sa  » forme définitive », on nous donne l’impression qu’il s’agit d’un personnage principal. Il « parle », donne son avis, souvent bien meilleur que celui de son maître, et surtout est « responsable » de la survie du reporter. Sans Milou, Tintin ne serait plus de ce monde.

Quelques chroniques d’autres blogueurs :

Les points positifs

  • On redécouvre l’ouvrage en couleurs. Très belle réussite.
  • Premiers pas de Tintin et Milou.
  • Un humour plus brut que par la suite.

Le point négatif ?

  • Texte très léger.
  • Intrigue sans intérêt.

Ma note pour cette lecture : 15/20

Les premières aventures de Tintin sont remises en avant grâce à cette nouvelle édition colorisée. Beaucoup seront surpris par les nombreuses différences entre le reporter que nous connaissons et celui que nous rencontrons au pays des soviets.

5 commentaires

      1. Le Parfum des Mots

        Malheureusement, je ne sais pas répondre à ta question. Je possède la version originale (première édition) qui comporte l’erreur de proposer un gros passage de la BD en double (et donc de zapper une grosse partie de la BD).

        Pour le reste, tout est exactement pareil excepté la couleur.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.