Un coupable presque parfait – Robin Stevens

Je n’ai pas pu m’empêcher de rougir.
Imaginer notre Miss Bell, si raide, si impeccable, en train de fricoter (quelle que soit la signification exacte de ce mot) était terriblement embarrassant.
couv28445849
Auteur : Robin Stevens
Éditions : Flammarion Jeunesse
Genre : Jeunesse, Policier
Année de sortie : 2016

 

Synopsis :

« Un club de détectives au pensionnat de filles !

Angleterre, 1934, à l’école de filles Deepdean.

Lorsque Daisy Wells et Hazel Wong fondent leur agence de détectives privés, elles espèrent débusquer une enquête digne de ce nom. Tout bascule subitement le jour où Hazel découvre la prof de sciences étendue dans le gymnase.

Le temps d’aller chercher Daisy, le corps a disparu.

Dès lors, il ne s’agit plus seulement d’un crime à résoudre mais d’un crime à prouver, et ce, avant que le coupable ne frappe de nouveau.

Chaque minute compte lorsque tout indique que le meurtrier est là, coincé à vos côtés, dans l’école où vous vivez. »

Mon avis :

Habituellement, je ne lis pas ce genre de roman. Mais l’objet-livre m’a fait de l’oeil dès que je l’ai aperçu en librairie. La couverture est d’une telle réussite que je l’ai rajouté à ma liste d’achat sans même prendre la peine de lire le résumé. C’est un roman policier pour de jeunes lecteurs et cela ne pouvait que me plaire.

Pourtant, après quelques pages seulement, l’auteur est parvenue à m’accrocher à l’intrigue du roman. Un meurtre a été commis. Une seule personne le sait. Une enfant. Grâce à une amie, elles doivent mener l’enquête.

Tout au long de l’histoire, les deux jeunes filles vont réussir à accumuler les indices. De nombreux rebondissements m’ont rendus nerveux. Je voulais savoir ce qui allait se passer, j’en été même à vouloir passer quelques chapitres !!! Il s’agit d’une très belle intrigue, adaptée pour des enfants, mais néanmoins digne d’un très bon polar pour adulte. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un roman pour les enfants et il est parfaitement réussi. Je suis certain qu’il sera largement lu en français quand les prochains tomes sortiront.

Parallèlement à cette affaire criminelle, Robin Stevens permet au lecteur de s’interroger sur des sujets actuels (l’histoire a lieu en 1934) : l’amitié, la popularité dans les écoles, la famille, l’amour, la peine, la trahison, l’alcoolisme, … Ces thèmes sont abordés subtilement. Cela ne dérangera pas la lecteur des plus jeunes, mais cela pousseront les plus âgés à se poser des questions, se remettre en question, …

J’ai été très surpris d’apprendre qu’il s’agit de son premier roman traduit en français, alors qu’ils sont déjà nombreux en Vo. J’espère que cette chronique permettra à Robin Stevens d’être davantage connu de l’autre côté de la manche et vous apprécierez ces romans avec autant d’enthousiasme que le mien.

Les points positifs

  • L’auteur aborde de nombreux thèmes en parallèle de l’enquête. Cela permet d’aider les jeunes à aborder ces derniers différemment.
  • Des rebondissements peu nombreux mais très bien mis en place. Le crime est résolu par des enfants, il est logique que tout ne se passe pas comme prévu.
  • Deux héroïnes très attachantes, auxquelles il sera facile pour les jeunes filles de s’identifier.
  • Une intrigue pleine de suspense. Très addictive !!!
Les points négatifs

 

  • Pas grand chose à trouver de négatif pour un premier roman. Tout est pensé parfaitement pour les jeunes. Peut-être pas destiné à être lu par des adultes, quoi que…

 

Ma note pour cette lecture : 20/20
 

Premier coup de coeur de l’année 2017. Vivement la parution du prochain « tome » en français. (Non ! Je ne dois pas craquer et tout acheter en VO !!!)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s