Djinn, T.1 : La favorite – Jean Dufaux et Ana Miralles

Auteurs : Jean Dufaux / Ana Miralles
Éditions : Dargaud
Genre : Bande dessinée
Année de publication : 2001
 

Synopsis :

Une jeune femme cherche à retrouver des traces de sa grand-mère…

Turquie 1912, on change d’époque, Jade la Favorite du sultan mène un vie très spécial, mais sait-on qui elle est vraiment ?

logo_izneo_rectangle_couleur

Le 22 juin 2020, j’ai fêté mes 33 ans. Par l’intermédiaire de mon opérateur (Orange), j’ai eu droit à trois mois d’abonnement offerts afin d’utiliser la plateforme Izneo. Cette dernière offre, parmi d’autres, la possibilité, moyennement un paiement mensuel, de lire une infinité de bandes dessinées.

Capture d’écran 2020-06-22 à 21.16.20

Ce tableau permet, d’un simple coup d’oeil, de voir à quel point toutes les offres sont intéressantes. A peine 6,99€ pour 10 bandes dessinées (ou mangas, comics…) qui valent, individuellement, plus chères que l’abonnement lui-même. Pour les plus grands lecteurs, il suffira de passer à 9,99€ par mois afin de bénéficier de 4000 albums !!!

Capture d’écran 2020-07-10 à 21.48.30

Je ne suis pas un habitué des lectures sulfureuses, mais je me suis laissé tenter par l’aspect historique présenté par la maison d’éditions Dargaud. Cette lecture est, à ce jour, ma plus grande déception de cette année.

IMG_0250

Les dessins me donnent l’impression d’être précipités, où les auteurs ont cherché à proposer du paraître plutôt que de la qualité en oubliant que le réalisme des détails ne vaut rien si les personnages sont mal réalisés. Mauvaises proportions des corps, visages sans aucune expression réaliste, banalité des traits…

IMG_0251

L’intrigue proposée est atypique, dans le mauvais sens du terme. On ne parvient pas bien à comprendre comment une jeune fille qui enquête sur sa grand-mère se retrouve, après trois planches, en train de se faire triturer le clitoris par un parfait inconnu dans le seul objectif d’obtenir une information.

IMG_0252

Alors que la nudité peut rendre service à une oeuvre, elle ne correspond pas à la hauteur de l’intrigue qui, malgré cette vulgarité qui rabaisse la condition de femme, aurait mérité un autre argument de vente que quelques nichons à l’air.

IMG_0253

 

Capture d’écran 2020-07-14 à 22.40.44

Le point positif

  • Une intrigue « historique » ayant de belles perspectives.

Les points négatifs

  • L’improbabilité des événements. Une inconnue débarque, pose trois questions et se retrouve sur la table de pelotage sexuel ?
  • Les dessins manquent d’une âme.
  • Trop d’incertitudes dans les visages des personnages.

Ma note pour cette lecture : 4/20  

 

 

3 commentaires

Répondre à Le Parfum des Mots Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.