La boîte à musique, Le secret de Cyprien – Gijé / Carbone

Auteurs : Jerôme Gillet (Gijé) et Bénédicte Carboneill (Carbone)
Éditions : Dupuis
Genre : Bande dessinée
Année de publication : 2018
 

Synopsis :

Sitôt rentrée de sa première visite à Pandorient, le monde merveilleux de la boîte à musique, Nola ne pense qu’à y retourner.

Lorsqu’elle repart en cachette, elle tombe en pleine fête nationale !

Tous les habitants sont en liesse, impatients d’assister à la parade du roi Hectorian Ier.

Mais une affaire plus urgente appelle Nola et ses amis : Cyprien, le fils du sorcier Anton, est devenu la cible de fréquents rackets.

Qui est derrière ces chantages ? Et dans quel but ?

Il n’y a pas une minute à perdre, car le danger est bien réel…

 

Mon avis :

La boite à musique - Tome 2 page 1

Carbone aurait très bien pu écrire : « J’aime les dessins de Gijé » ! Les illustrations sont, incontestablement, le point fort de cette bande dessinée. La faible luminosité des scènes d’intérieur contrastent avec la fraîcheur des paysages ce qui permet de proposer une immersion totale dans cet univers dans lequel on prend plaisir à se replonger aux côtés de nos trois personnages principaux.

Comme c’est beau !

La boite à musique - Tome 2 page 4

J’ai un petit faible pour les nombreuses tracées d’humour où le texte n’a finalement aucune importance. L’illustrateur a fait le judicieux choix de déformer les personnages, à l’image des personnages des Mangas, ce qui permet d’exagérer les expressions et nous pousser à en rire bien plus facilement qu’une simple onomatopée BOUM ou HAHAHA. Gijé a trouvé le parfait équilibre entre dessins enfantins et des illustrations réalistes.

La boite à musique - Tome 2 page 3

Beaucoup de lecteurs se sont montrés (légèrement) déçus par le manque de relief de l’intrigue, la qualifiant souvent de « pauvre ». Que ces lecteurs, et les futurs, soient parfaitement rassurés ! Alors que le premier avait pour ambition d’instaurer un univers sans se précipiter, Le secret de Cyprien propose une histoire exceptionnelle, originale et parfaitement menée en 56 pages.

On ne peut qu’apprécier Nola, petite fille de 8 ans, qui se montre très bornée pour parvenir à son objectif de voyager dans les pas de sa maman, décédée (?) récemment et qui manque cruellement à notre héroïne. Cela se traduit à travers quelques moments d’émotions mais surtout cette volonté inconditionnelle de faire ses preuves à l’image de cette maman qui vécu de nombreuses aventures à Pandorient.

La boite à musique - Tome 2 page 7

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Pour finir de vous convaincre, voici une petite présentation des éditions Dupuis :

Les points positifs

  • La couverture en relief.
  • Une intrigue évolutive.
  • Illustrations sublimes et authentiques.
  • Quelques traits d’humour subtils tant par les dessins que par le texte.

Ma note pour cette lecture : 20/20  Coup de coeur !

Le coup de coeur pour cette saga se confirme grâce à une bande dessinée exceptionnellement agréable à admirer. On en vient à passer du temps sur chaque case afin d’en profiter un peu plus longtemps.

Prenez le temps de lire les chroniques d’autres blogueurs :

Pensez à jeter un coup d’oeil à ces merveilleuses chroniques du premier tome 

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.