Le gang des prodiges, tome 2 : Ennemis jurés – Marissa Meyer

Auteur : Marissa Meyer
Éditions : Pocket Jeunesse
Genre : Jeunesse / Science-Fiction
Année de sortie : 2019
 

Synopsis :

Audacieux. Courageux. Impartial.
Serez-vous capable de devenir un héros ?

La double vie de Nova est intenable. En tant que Renégate, elle travaille avec Adrian au maintien de l’ordre dans la ville.

En tant qu’Anarchiste, son rêve est de détruire les Renégats. Si elle est démasquée, elle risque gros : perdre Adrian et faire souffrir la ville tout entière…

Mon avis :

Malgré mes réticences à lire la suite d’un roman que je n’avais pas réellement apprécié, l’intrigue principale proposée par Marissa Meyer et bien assez suffisante pour m’avoir poussé à dévorer ce deuxième tome en quelques jours à peine et il est d’ors et déjà noté que je lirai le dernier tome de la trilogie.

Et malgré cette sorte d’engouement pour cette saga, on ne peut qu’être déçu par la médiocrité de son contenu. Le lecteur devient rapidement conscient que l’auteur vogue sur son succès passé afin de proposer une nouvelle saga totalement ratée et avec un manque de respect flagrant pour ses lecteurs où seules les 20 dernières pages méritent d’être lues.

Il s’agit d’un roman « vide », sans la moindre action, sans aucune avancée dans l’intrigue pendant plus de 520 pages (sur 544). On y retrouve Nova et Adrian, personnages principaux du roman. La première voyage entre son statut de Rénagate et celui d’Anarchiste. Le second passe du héros à celui de la Sentinelle.

La couverture et le titre nous proposent une confrontation entre nos deux héros qui s’aiment sous leur identité réelle, et qui se détestent sous leur identité secrète (Nightmare et la Sentinelle). On s’attendait donc à un combat acharné entre ces deux entités, ou du moins à certaines révélations. Rien. Rien. Rien. L’intrigue n’avance absolument pas, l’auteure veille à nous proposer des intrigues secondaires sans le moindre intérêt tout en oubliant d’exploiter correctement ce qui en vaut la peine.

Il s’agit clairement d’un roman de transition qui a été, volontairement, rallongé de quelques centaines de pages afin de pouvoir sortir un troisième tome, engendrant ainsi des bénéfices plus importants, le tout au déficit des nombreux fans de la série prêts à gober 10 romans médiocres de peur de dire adieux à leurs personnages adorés.

L’écriture reste relativement fluide, ce qui permet une lecture rapide dans un monde dans lequel nous aimerions vraiment nous plonger. Néanmoins, Marissa Meyer nous propose un univers qui manque d’aboutissement et se cantonne à trois ou quatre lieux différents, un peu comme si l’auteure n’était parvenue qu’à proposer une société ne vivant que sur deux pâtés de maisons, isolés du monde et sans la moindre interaction. Nous ne savons absolument rien sur ce qui se passe au dehors de ce monde ! Qu’y-a-t-il à 20 kilomètres de là ? à 500 ? à 3000 ?

Le manque de cohérence est présent à tous les niveaux et ne reflète absolument pas un monde qui « pourrait exister » et rend donc l’immersion plus délicate car nous, lecteurs, ne possédons pas toutes les cartes en main. Comment Nova peut-elle conserver son identité secrète ? Comment parvient-elle à accéder aux plus grands secrets de la communauté qu’elle déteste et qu’elle a rejoint il y quelques semaines seulement ? Nous pourrions également nous intéresser sur le temps ! Presque aucune information n’est distillée à ce niveau. L’intrigue se déroule-t-elle sur une semaine ? un mois ? des années ?

Les vingt dernières pages nous apportent tout ce que l’on pouvait attendre d’une telle série. Du suspense, des rebondissements inattendus, et surtout une ouverture vers des aventures exceptionnelles et incertaines. Marissa Meyer a parfaitement terminé ce deuxième tome et poussera, ahuris d’admirateurs et cinglés qui n’ont pas aimé, à acheter le prochain. C’est juste un peu dommage que ce rythme soutenu n’ai pas été proposé dès le début de ce roman.

Toutefois, il ne faut pas être très malin pour deviner le dénouement final de la saga, connu de tous dès la lecture du synopsis du premier tome. On pourrait même en venir à résumer la saga en une phrase, un dénouement que nous « espérons » tous : Nova et Adrian se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Car, en effet, à quoi d’autre peut-on s’attendre ? Quel est le réel intérêt de ces romans ? De nous faire prendre conscience que les méchants ne sont pas des méchants et que les gentils ne sont pas les gentils ? Marissa Meyer est parvenue à se servir de nombreux prétextes pour nous pondre une histoire d’amour un peu nunuche.

Les points positifs

  • L’écriture simple et fluide permet une lecture rapide.
  • Difficile de reposer le roman afin d’obtenir des réponses aux question posées. Finalement pour rien dans ce tome 2.

Les points négatifs 

  • 500 pages d’introduction.
  • Aucune surprise, aucune révélation.
  • Les intrigues annexes prennent le dessus sur l’intrigue principale.
  • Une promesse (la confrontation Nightmare – Sentinelle) vaine.
  • Banale histoire d’amour entre deux personnes que tout oppose.
  • 540 pages pour que l’héroïne atteigne un objectif… pour rien.

Ma note pour cette lecture : 3/20

Une mascarade qui se laisse facilement lire et qui permet à Marissa Meyer sur s’assoir sur un genre nouveau, celui du profit financier et accentuant sa notoriété auprès de lecteurs qui apprécient un roman rempli de vides.

Allez donc jeter un coup d’oeil à ce que pense les autres blogueurs :

Quelques chroniques du premier tome :

 

3 commentaires

  1. Callysse

    Ouch t’es vachement dure! Je n’ai pas encore lu cette saga et malgré ta chronique assassine j’ai tout de même envie de me faire mon propre avis dessus. Mais je m’interroge. Pourquoi continuer à lire la saga si elle ne te plaît clairement pas? 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Le Parfum des Mots

      La réponse figure dans ma chronique. L’auteur nous interpelle sur une trame principale et pose des questions dont on ne connaît pas les réponses.

      Sur cet aspect, la trilogie est parfaite, mais se limite à une 50aine de pages en deux romans de 500 pages.

      Malgré une volonté commerciale de « piéger » les millions de lecteurs qui ont lu les chroniques lunaires, je veux obtenir des réponses à mes questions, mais aussi pouvoir dire qu’un roman est mauvais en l’ayant réellement lu.

      Ce serait nettement plus facile d’encenser ce roman 3 jours après sa sortie, récolter les vues et augmenter sa « notoriété » et c’est d’ailleurs le cas pour une majorité des blogueurs (l’obsession des chiffres). Mais c’est tellement mieux de donner son avis personnel.

      J’espère ainsi (que l’avis soit positif ou négatif) partager mon opinion au lieu du schéma classique de 95% des chroniques de blogueurs : Salut les paupiettes (ou autre surnom), résumé officiel, résumé personnel (+éventuellement une évaluation personnelle du roman autre que j’aime ou je n’aime pas).

      J’espère que tu liras cette saga pour en faire toi-même ton avis. Et j’espère que tu ne seras pas d’accord avec ma chronique. Chacun doit pouvoir avoir SON opinion.

      Aimé par 1 personne

  2. Callysse

    Merci pour ta réponse très détaillée!
    Toutes mes excuses, j’ai lu ta chronique dans sa totalité mais cette réponse ne m’a pas paru évidente. Alors merci pour ces éclaircissements 🙂
    Tu as parfaitement raison de donner ton avis personnel et c’est justement parce que tu es très honnête dans ta chronique, sans être irrespectueuse, que je l’ai lu en entière. Je ne suis pas aussi tranchante que toi dans mes avis mais je le dis toujours quand il y a quelque chose que je n’aime pas dans un livre.
    C’est juste que personnellement quand je n’aime pas une saga, je préfère l’abandonner. Il existe bien trop de romans pour que je perde du temps avec un univers qui ne me convient pas. Je ne lis pas assez vite pour ça. D’où ma curiosité 😉
    Il est de toute manière impossible qu’un roman plaise à tout le monde. J’adore la saga Six of Crows mais j’ai lu un avis très négatif à son sujet l’an dernier, et même si je n’étais pas toujours d’accord avec la blogueuse, j’ai compris et respecté sa critique. On ne vit pas tous nos lectures de la même manière. Chacun a ses propres attentes.
    Quand à l’aspect commercial qui oblige à écrire des sagas de minimum 3 tomes plutôt que des one-shot ou des diptyques, malheureusement c’est un constat bien réel (que l’on retrouve au cinéma avec l’adaptation de ces mêmes sagas qui se déclinent en plus de films qu’il n’en faudrait, tout ça pour engendrer plus de pognon…). Les tomes de transition sont plus ou moins réussis mais visiblement celui-ci ne fait pas partie de la première catégorie.
    On verra bien quand je le lirai. Peut-être n’aurais-je pas le même avis que toi. Ou alors peut-être que si. Et si c’est le cas, ce n’est pas bien grave. On a tout à fait le droit d’être déçu ou de ne pas aimer un roman 😉
    Sur ce je te souhaite une belle soirée! J’espère que ta prochaine lecture sera bien meilleure que celle-ci 🙂

    J'aime

Répondre à Le Parfum des Mots Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.